organiser les photos numeriques

organiser les photos numeriques

organiser les photos numeriquesPour beaucoup d’entre nous, organiser les photos numeriques est un sujet préoccupant. La quantité d’images produites par les appareils photos numériques, par les smartphones, par les tablettes numériques complique ce travail d’organisation et de partage. Organiser, c’est à dire trier, classer, ranger, stocker et sécuriser les emplacements de stockage. Partager, c’est à dire redimensionner, compresser, transmettre, changer de support.. Dans cet article, nous essayerons d’aborder les principaux concepts et outils permettant de remplir les objectifs de classement, de sauvegarde, de présentation. organiser les photos numeriques est donc un complément nécessaire à votre formation informatique. organiser les photos numeriques devient un enjeu de sécurité informatique et peut servir de point d’entrée à l’apprentissage des concepts de base de windows.

objectifs de classement

En préliminaire au classement, il convient d’importer les images sur une machine qui va nous permettre de visionner les photos en grande dimension, d’éliminer les mauvaises prises de vues, de corriger celles qui le méritent.

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour classer plusieurs photos dans un dossier :

  • l’intérêt commun de l’événement (anniversaire, vacances, mariage..)
  • le lieu
  • la date
  • les personnages

L’idéal est de nommer le dossier avec un mélange de ces critères exemple vacances nice 2014 ou 2013 anniversaire papy lyon, le seul nom est évocateur de son contenu et va faciliter les recherches.

Maintenant, quel est l’endroit le plus adapté pour placer notre dossier? Plusieurs supports peuvent convenir (DVD, clé USB, disque dur..). En général, tout ce qui est géré par le gestionnaire de fichiers du système d’exploitation comme un disque. Windows nous aide en ayant prévu une bibliothèque Images associée à l’emplacement (dossier) Mes images. Nos dossiers de classement de nos images doivent être placés en sous-dossier de Mes images. organiser les photos numeriques clarifiera la gestion de fichiers de votre ordinateur et vous servira d’exemple pour vos documents, votre musique et vos vidéos.

complément au classement, les tags

Les tags font parties des métadonnées associées à chaque image. Qu’elles soient EXIF ou IPTC , elles donnent de précieux renseignements sur chaque prise de vue. On peut encore en ajouter manuellement en choisissant des mots-clés réutilisables en tant que filtre pour sélectionner des photos plus précisément, il ne faut pas s’en priver. Des données de géolocalisation GPS peuvent également servir pour disposer les images sur des cartes.

objectif de sauvegarde

organiser les photos numeriques contribue à clarifier leur dossier de stockage en préparation à la sauvegarde en prévision d’une éventuelle restauration dans leur dossier d’origine afin de retrouver la situation originale.

Nos photos numériques sont des fichiers appartenant aux données personnelles d’un utilisateur, il n’est pas permis de perdre ces fichiers dont certains peuvent être très anciens (plusieurs dizaines d’années), dont certains peuvent avoir un intérêt professionnel. Il faut donc sécuriser leur archivage sécurisé sur des supports indépendants idéalement stockés à des endroits différents.

Ce travail peut être manuel ou automatisé par des logiciels informatiques spécialisés. Une fois par mois semble être une fréquence raisonnable pour la plupart des cas. La panoplie de choix des supports reste très large, chacun doit se fixer ses propres règles et s’y tenir.

tendance nouvelle du cloud computing

Depuis plusieurs années, le cloud computing tend à se développer car il décharge l’utilisateur de la gestion des supports physiques. Le simple fait de déposer les dossiers images sur des serveurs sécurisés (miroring et sauvegardes journalières) peut offrir un certain nombre de garanties contre la perte de données mais introduit d’autres facteurs de risques comme la confidentialité des données. Pour certains, le risque que d’autres personnes puissent voir ou copier ces fichiers est trop important pour s’y aventurer. La balance avantages-inconvénients est à effectuer au cas par cas.

objectif de présentation

De temps en temps, vous aurez envie de montrer vos plus belles photos à votre entourage. C’est dans les possibilités de présentation sur des supports différents qu’une réflexion s’impose pour identifier quelles transformations faut-il effectuer sur les fichiers originaux. Une image est caractérisée par un nombre de pixels en largeur et en hauteur ainsi que par une densité de points par unité de surface. En fonction de ces paramètres, le fichier final va être plus ou moins volumineux. Il faut don en tenir compte au moment de la transmission. Par exemple si on veut transmettre 20 photos en pièces jointes par une messagerie électronique, il vaut mieux les transmettre à la dimension d’un écran 768 ou 1080 pixels de hauteur ce qui correspond à la TV full HD. Si c’est pour les incorporer dans des pages HTML de sites web, on peut descendre en résolution par exemple 800×600 en 75ppp suffiront.

En résumé, le choix de la résolution finale d’utilisation dépend du mode de restitution( écran ou papier). Sur écran 75ppp suffiront, sur papier il vaut mieux 300ppp. Au niveau des tailles, sur plein écran 1920 x1080 (rapport 16:9), sur papier standard 11cm x 15cm (rapport 4:3) correspondent à 970px par 728 pixels alors que 10cm x 15 cm (rapport 2:3) correspondent à 970px par 651px.

En général, le règlage des appareils photos numériques est aux capacités maximales du capteur numérique, c’est donc à vous soit de modifier le règlage de l’appareil en fonction des besoins ou de modifier ces paramètres avec un logiciel de retouches photos( redimensionner).

complément pour le tirage sur papier

La reproduction sur son imprimante personnelle (jet d’encre) ne convient que pour de très petites quantités (1 à 5 photos) au delà le prix des cartouches d’encre couleur et le prix du papier font monter le prix de la photo pour un résultat de qualité moyenne.

Pour les quantités plus importantes, il faut donc passer par des entreprises spécialisées qui peuvent avoir des prix intéressants, mais attention à la qualité du papier et à la qualité des couleurs.

Attention aux bornes automatiques ou aux fournisseurs sur internet, le résultat final n’est pas forcément au rendez-vous. Les réglages ne sont pas optimisés, les mises au format du papier sont imprécises, les retouches non fidèles..

Le meilleur conseil que l’on puisse donner, c’est de confier cette tâche à des photographes qui ont boutique sur rue. Ils vous aideront toujours et vous conseilleront pour les meilleurs résultats. Souvent, ils proposent des abonnements fidélité à des prix raisonnables.

logiciels spécialisés

La référence souvent citée est photoshop (Adobe), son rival opensource GIMP. Mais il en existe beaucoup d’autres comme photofiltre..

Chaque marque d’appareil photo numérique fournit un logiciel complet de gestion (de l’importation jusqu’aux retouches et à la création d’albums ou de diaporamas), mais on peut aussi utiliser PICASA de google qui propose tout un tas d’outils performants et simples d’utilisation.