ouvrir sa boutique en ligne

boutique en ligne

Internet permet facilement de faire du e-commerce grâce à des applications de gestion de boutique en ligne. Alors si cette activité vous tente, lisez attentivement la suite où nous allons voir toutes les notions à prendre en compte pour réaliser vos ambitions.

vendre des produits en ligne

Commencez par identifier la liste des produits que vous allez vendre en les classant par catégories de produits. Vous allez devoir décrire chaque produit (caractéristiques couleur, dimensions, poids, prix, matière, taille..). Pour donner envie de l’acheter, de belles photos bien dimensionnées, montrant bien le produit dans son ensemble, en détail, dans son utilisation..

informer les internautes des taxes en vigueur

Les prix des produits sont souvent exprimés Hors Taxes et selon les pays, les ventes sont assujetties à des taxes (TVA..) dont les taux où les montants peuvent varier. Le futur acheteur doit être informé du montant des taxes qu’il va devoir acquitter.

prévoir les livraisons

Lorsque les achats se font dans une boutique physique, le client repart le plus souvent avec sa marchandise. Dans le cas de la vente en ligne, il faut prévoir le mode d’acheminement du produit acheté jusqu’au client. Cela peut être un envoi chronopost ou par l’intermédiaire d’un transporteur ou encore d’un dépôt dans un point relais. Le client doit pouvoir choisir ce qui lui convient le mieux et surtout connaître les frais supplémentaires à ajouter au prix TTC des produits achetés.

processus de commande

L’internaute qui visite votre boutique en ligne, met des produits dans son panier. A la fin de sa visite, il lui est proposé de passer la commande relative au contenu du panier. Ce processus passe par le remplissage de formulaires pour décliner l’identité du client, son adresse de facturation, son adresse de livraison et son choix de transport. Pour finaliser la commande, intervient le choix du mode de paiement, le client doit avoir le choix entre plusieurs moyens de payer de manière sécurisée ( chèque, virement bancaire, paypal, carte bleue..). Cette dernière étape valide le processus de commande.

suivi des commandes

L’application doit vous alerter qu’une nouvelle commande vient d’être enregistrée. Vous devez donc vérifier que tout est en ordre et procéder à l’expédition des produits commandés en respectant les choix d’acheminement émis par le client. Cette phase doit être régulière, la plus courte possible, afin de ne pas rajouter de délai supplémentaire pour le client.

gestion des stocks

Pour les produits standards, le processus de commande doit également intégrer le décomptage du stock de la boutique en ligne. Vous devez être averti et l’internaute également si un produit va bientôt être en rupture de stock. Vous devrez ou lancer une nouvelle fabrication ou intervenir auprès de vos fournisseurs pour reconstituer vos stocks.

comptabilité

Dès qu’une activité commerciale existe, il faut envisager la comptabilité des achats et des ventes de façon à déclarer les bénéfices liés à l’activité auprès des services des impôts.

applications internet de boutiques en ligne

Concrètement, pour gérer efficacement une boutique en ligne, un CMS (système de management de contenus internet-web) est nécessaire. Cet outil écrit en PHP va s’occuper de l’interface entre le serveur web, le serveur Php et la base de données (Mysql). La partie visible de présentation va être créée dynamiquement par le PHP qui par l’intermédiaire des modèles (thèmes, templates) en HTML régi par des feuilles de styles CSS.

Le choix des applications de ce type est assez large y compris dans le domaine des opensources sous licences gratuites. On peut citer Magento, Prestashop, Woocommerce (wordpress), Virtuemart (joomla)…

solutions hébergées

Selon ses moyens, le choix de l’hébergeur et d’une formule adaptée à vos besoins est plus ou moins onéreuse, mais vous offre une grande liberté d’actions au niveau des serveurs et de la base de données. Contrairement aux solutions toutes intégrées où l’hébergeur et le fournisseur de l’application est la même entreprise. Cela peut malgré tout convenir à ceux qui ne souhaitent pas s’occuper de cette partie administrative, l’inconvénient réside dans la maitrise des url de la boutique en ligne. Le nom de domaine est moins personnalisable que dans le cas de solutions hébergées.

précautions à prendre vis à vis des côuts annexes

Attention aux publicités alléchantes des fournisseurs de modèles, thèmes, templates  payants qui proposent des tas de modules supplémentaires qui n’apportent pas forcèment de réelles plus-values par rapport à des modules gratuits. Il faut vraiment être convaincu d’un plus notable avant de télécharger des modules ou modèles payants.